Pourquoi apprendre le latin aujourd’hui ?

Pourquoi apprendre le latin?

Pourquoi apprendre le latin aujourd’hui ?

Toujours la même question qui revient sans cesse : «  Ça sert à quoi le latin ? » Eh bien, le latin, chère lectrice, cher lecteur, cela doit bien servir à quelque chose puisqu’il y a de plus en plus de personnes qui cherchent à suivre des cours de latin pour s’initier à la langue latine ou pour se remettre à niveau. Alors, à quoi correspond ce retour aux langues classiques, et en particulier au latin ?

Apprendre le latin, c’est d’abord apprendre une langue. C’est donc développer des facultés mentales et mettre en œuvre ces facultés mentales. Alors, direz-vous, pourquoi ne pas apprendre directement une langue vivante parlée aujourd’hui par un assez grand nombre de locuteurs ? Le latin a ceci d’intéressant qu’il est une langue flexionnelle dont l’apprentissage est une réelle gymnastique pour le cerveau.

L’apprentissage du latin peut ensuite être considéré dans sa relation avec la langue française ; connaître le latin, c’est comprendre pourquoi tel mot en français s’écrit de telle manière ou comprendre pourquoi une phrase est structurée de telle façon. Le latin est une langue indo-européenne ; en l’apprenant, je peux donc aussi comprendre les structures relatives aux autres langues indo-européenne comme le grec ancien, le sanskrit et aux autres langues d’origine indo-européenne comme l’anglais, l’allemand, le roumain, l’italien, l’espagnol.

Apprendre le latin, c’est pouvoir lire les auteurs latins dans le texte, lire le Nouveau Testament en latin, lire les Pères de l’Église dans le texte, lire des inscriptions latines, les déchiffrer et les comprendre ; c’est se replonger dans les racines de notre civilisation européenne et méditerranéenne. La langue latine s’est pratiquée pendant plus de mille ans du Nord de l’Europe jusqu’aux confins de l’Orient ! Elle est un lien vers notre passé et vers les autres cultures. Pour comprendre notre présent, tournons-nous vers notre passé.

Enfin, étudier le latin, c’est se plonger dans une civilisation qui appréhendait la vie d’une façon bien différente de la nôtre : les Romains étaient polythéistes. Et ce polythéisme façonnait et rythmait leur quotidien, leur approche de la vie et de la mort. Savoir lire et comprendre les termes latins utilisés dans les rituels religieux et dans les différentes prières peut nous apporter un éclairage intéressant sur nos propres pratiques cultuelles et religieuses.